rss logo twitter logo facebook logo logo dailymotion 25px YouTube Logo 25px

Critiques de film Cinéma

Le Dernier Rempart - Critique

500
com_content.article
 
Le Dernier Rempart - Critique2.00 sur 50 basé sur 3 votants.

Le-Dernier-Rempart-Banner-1280px-v2

Schwarzy is back !

Synopsis : "Un shérif américain vivant prêt de la frontière mexicaine tente d'arrêter le chef d'un cartel de drogues avant que celui-ci ne s'échappe à Mexico."

Le-Dernier-Rempart-Photo-Arnold-Schwarzenegger-1Le(s) plus

Cortez (Eduardo Noriega) chef d'un cartel de drogues, échappe aux mains de l'agent Agent John Bannister (Forest Whitaker) et prends la direction - bien entendu - de la frontière Mexicaine.
Pour l'empêcher de fuir, Le Dernier Rempart n'est autre que notre bon vieux Arnold "gouvernator" Schwarzenegger, shérif de la petite ville de Sommerton.

Le film Le Dernier Rempart commence avec une petite introduction sur la vie tranquille de Schwarzy, dans sa petite ville sans histoire à la frontière mexicaine et il ne faut pas attendre longtemps pour que le rhytme s'accélère : au bout de quelques minutes, le ton est donné lors de la scène d'évasion de Cortez, c'est rythmé et ça ne s'arrête plus jusqu'à la fin.

Signalons bien sûr qu'il ne vaut mieux pas tenir compte des petites incohérences, telles que le cortège qui s'arrête à un feu rouge ou la fameuse voiture sportive du film qui a l'air de contenir un réservoir d'essence hors normes, car n'oublions pas que nous sommes venus voir un film d'action avec Schwarzy, qui brûle la poudre et non les neurones, pas une pièce de Shakespeare.

Je peux vous confirmer que le "gouvernator" a bien jeté son balai, pour nous livrer un film digne de son nom, et Arnold Schwarzenegger nous prouve qu'il peut encore faire du Schwarzy pendant quelques années encore.
Arnold Schwarzenegger a la forme et ses quelques années de retraite politique seront finalement très vite oubliées.
Sachant que Le Dernier Rempart n'est que le premier film de son retour, on a très hâte de voir la suite !

Le-Dernier-Rempart-Photo-Arnold-Schwarzenegger-Jaimie-Alexander-Rodrigo-Santoro-1
Le(s) moins

On est content, on est venu voir du Schwarzy et on est bien servi !
Mais la première moitié du film peut être assez déroutante avec ses faux airs de jeu à la Clint Eastwood. Est-ce que cela vient du scénario, ou est-ce la volonté d'Arnold Schwarzenegger de se donner un air plus réfléchi ?
Je ne sais pas, mais en tout cas cela ne marche pas vraiment, certainement la faute à un scénario un peu trop léger, qui veut nous faire croire à un Schwarzy très intelligent, alors que ses déductions sont trop simplistes et que nous les trouvons également, mais en quelques secondes, ce qui au final en est vraiment ridicule.
Le film Le Dernier Rempart n'est pas à prendre au premier degré !

Heureusement, dans la deuxième partie du film cet aspect est complètement oublié et Schwarzy range ses lunettes pour sortir son flingue et cogner plutôt que de réfléchir.

Le-Dernier-Rempart-Photo-Arnold-Schwarzenegger-2
Conclusion

Quel plaisir de retrouver Schwarzy après toutes ces années, dans un rôle-titre.
Une chose est sûre, on est loin du film neuronal, mais une fois conscients de ce fait, on en a pour son argent.
De plus, le film Le Dernier Rempart est rythmé et plutôt drôle.
Ma Note : 6/10.

 

Le-Dernier-Rempart-Affiche-France

Le Dernier Rempart

Réalisé par: Kim Jee-woon.
Avec: Arnold Schwarzenegger, Jaimie Alexander, Peter Stormare, Johnny Knoxville et Forest Whitaker.
Genre: Action.
Nationalité: Américain.
Titre original: The Last Stand.
Durée: 1h47min.
Date de sortie: 23 janvier 2013.
Avertissement: des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.



Et vous qu'avez-vous pensé du film Le Dernier Rempart ?

Votez et Commentez!{jcomments on}

A propos de l'auteur
Yannick Raoul

Fondateur, Webmaster, Réalisateur et Rédac chef de NoPopCorn.
Chef de projet informatique internet dans la vie professionnelle, mais aussi réalisateur et monteur vidéo, cinéphile, lecteur de comics, blu-ray addict et bien plus encore.
Mon but: Vivre un jour de mon appétit féroce pour le monde du cinéma
.


 

Scroll to top