rss logo twitter logo facebook logo logo dailymotion 25px YouTube Logo 25px

Critiques de film Cinéma

Vanishing Waves - Critique

724
com_content.article
 
Vanishing Waves - Critique4.00 sur 50 basé sur 7 votants.

Vanishing-Waves-Banner-1280px

Inception made in lituanie ?

Synopsis : "Lukas, un jeune scientifique, participe à une expérience inédite dans le domaine de la recherche neurologique : entrer en communication avec l'esprit d'une femme plongée dans le coma à la suite d'un accident de voiture.
Au début, il ne perçoit que des sons et des images confuses, avant de rencontrer la femme inconnue, qu'il nomme Aurora.
Contrevenant aux règles du protocole de recherche, il cache sa découverte au reste de l'équipe scientifique. A chaque nouvelle connexion, Lukas plonge davantage dans l'univers fantasmatique d'Aurora, avec laquelle il développe une relation exclusive et fusionnelle, en marge du monde réel."

Vanishing-Waves-Photo-01Le(s) plus

Le spectateur est dès le début du film plongé dans un univers de SF très épuré: un labo blanc, un caisson noir, des câbles reliés au crâne du patient, des scientifiques qui parlent plusieurs langues, on pense à THX 1138, 2001, Inception... Les références sont présentes tout en étant très discrètes.
C'est un pari réussi pour ce film de SF à petit budget.

Le concept consiste donc à passer d'une dimension à une autre jusqu'au dénouement final, on appréciera particulièrement le passage dans le monde de l'inconscient avec des scènes toutes plus fantasmagoriques les unes que les autres (scène de repas morbide, orgie fantastique...) ce qui est un vrai leitmotiv pour le personnage principal et en même temps pour le spectateur qui est mis dans une situation d'attente.

Qui dit inconscient dit fantasme et donc sexe, les scènes de nue entre les deux personnages sont à la fois douces et assez subversives pour ce genre de films et sont parmi les plus belles vues au cinéma.

C'est donc un jeu entre les deux personnages qui se met en place, l'homme essayant de rentrer en fusion avec cette idéal féminin, le rapport homme/femme ainsi que le jeu de l'actrice purement expressif est une vraie réussite.

Vanishing-Waves-Photo-02

L'amour et la quête désespérée de l'être aimé est au cœur du film jusque dans une dernière partie musicale métaphorique sur une bande son rock psychédélique d'une beauté et d'une symbolique extrêmement forte.

Le(s) moins

Le lancement du récit est certes un peu lent mais nécessaire à la compréhension car comme dans Inception, on passe d'une dimension à une autre sans être sûr de ce qui appartient au réel, aux souvenirs, aux fantasmes.

L'inconscient est parfois représenté par des animations 3D certes réussies mais dont l'aspect fait plus penser à une esthétique de jeu vidéo que de cinéma.

Le côté médical du labo peut mettre mal à l'aise mais l'objectif du film est justement d'opposer la dure réalité au monde de l'inconscient qui permet aux personnages d'être libres.

Vanishing-Waves-Photo-03
Conclusion

Avec Vanishing Waves, pour son deuxième long métrage, la réalisatrice lituanienne Kristina Buozyte signe une très belle œuvre de SF quasi expérimental sur l'amour et le deuil.
Une vraie réussite pour le cinéma lituanien et une cinéaste à suivre.

Ma note: 7/10.


Vanishing-Waves-Affiche-France

Vanishing Waves

Réalisé par: Kristina Buozyte.
Avec: Brice Fournier, Sharunas Bartas, Rasmante Burzaite.
Genre: Romance, Science fiction.
Nationalité: Lituanien, français, belge.
Titre original: Aurora.
Distributeur: Hélios Films.
Durée: 1h45min.
Date de sortie: 29 mai 2013.

 

 

 

Et vous qu'avez-vous pensé du film Vanishing Waves ?

Notez le film et donnez-nous votre avis !

A propos de l'auteur
Sacha Bennasar

Rédateur "critique cinéma" et cadreur/monteur vidéo.
Etudiant en cinéma et amateur de films de genre, plus particulièrement les film d'horreur "Universal Monsters" des années 30, aux films de Rob Zombie en passant par "Massacre à la tronçonneuse" de Tobe Hooper, j'ai rejoint la team NoPopCorn comme cadreur, monteur et critique!


 

Scroll to top