Les dernières innovations en matière de son pour les téléviseurs : Un monde d’immersion audiovisuelle

-

27Le son est un élément essentiel dans notre expérience télévisuelle. Il influence notre perception des images et crée une ambiance qui nous immerge davantage dans le contenu visionné. Les constructeurs l’ont bien compris et ne cessent d’améliorer la qualité sonore des téléviseurs avec des innovations toujours plus marquantes.

Dans cet article, découvrez les dernières tendances et les progrès technologiques en matière de son afin de transformer votre expérience télévisuelle.

Amélioration de la qualité sonore : des pistes à explorer

Au fil du temps, plusieurs pistes ont été explorées pour améliorer la qualité sonore des téléviseurs. Si certaines méthodes se sont généralisées, d’autres sont encore en développement ou réservées aux modèles haut de gamme. Voici quelques-unes de ces avancées prometteuses :

  • Augmentation du nombre de haut-parleurs : Le passage de deux haut-parleurs stéréo à quatre ou six permet d’étoffer la restitution sonore, en offrant une répartition spatiale plus large et plus réaliste.
  • Optimisation des matériaux et des formes : Les ingénieurs cherchent constamment à optimiser les matériaux utilisés (membranes, aimants) et les formes des haut-parleurs en fonction des contraintes spécifiques aux téléviseurs (minceur, intégration).
  • Développement de nouvelles technologies : Certaines innovations majeures ont récemment vu le jour, comme les haut-parleurs à surface active qui offrent un son plus enveloppant et immersif, ou encore l’utilisation des ondes ultrasoniques pour créer une sensation de spatialisation audible uniquement par l’utilisateur.

Comment avoir Netflix sur la TV sans box Chromecast, Stick TV d’Amazon, Nvidia

Les formats audio innovants : Dolby Atmos, DTS :X et Auro-3D

Outre les améliorations apportées aux haut-parleurs, les formats audio innovent également pour proposer une expérience sonore toujours plus immersive. Trois principaux formats sont actuellement en compétition sur le marché : Dolby Atmos, DTS :X et Auro-3D. Chacun d’eux vise à créer une impression de tridimensionnalité et de réalisme accru, grâce à différentes techniques :

  • Dolby Atmos : basée sur la notion d’objets sonores pouvant être placés librement dans l’espace environnant, cette technologie peut gérer jusqu’à 128 pistes audio simultanément, et s’adapte à toutes les configurations de haut-parleurs ;
  • DTS :X : semblable au Dolby Atmos mais ne requérant pas nécessairement de haut-parleurs positionnés en hauteur, ce format mise sur la flexibilité et l’évolutivité pour s’adapter aux différentes installations ;
  • Auro-3D : reposant sur une approche en couches (base, hauteur, avant-toit), ce format offre un rendu plus homogène que les deux précédents, mais exige un nombre plus élevé de haut-parleurs et une installation spécifique.

La spatialisation virtuelle : donner l’illusion du relief sonore

Face au développement rapide des formats audio tridimensionnels, les constructeurs ont entrepris de proposer des systèmes permettant de simuler leur rendu sans avoir à investir dans une installation complexe. C’est ainsi qu’est née la spatialisation virtuelle, qui repose sur diverses technologies :

  • Son surround virtuel : en exploitant les interactions acoustiques entre les haut-parleurs et le pavillon auditif, il est possible de créer une sensation de localisation et d’éloignement des sources sonores, même avec seulement deux haut-parleurs ;
  • Binaural : cette technique consiste à reproduire l’acoustique de la tête humaine (forme, dimensions, oreilles) pour obtenir un enregistrement dont l’écoute donne une impression de spatialisation très réaliste ;
  • Ondes stationnaires : en générant des ondes acoustiques stationnaires (c’est-à-dire ne se propageant pas dans l’espace), il est possible de créer des sweet spots où les auditeurs perçoivent un son spatialisé, même si la configuration des haut-parleurs est limitée.

D’autres innovations sont également en cours d’élaboration, comme la réalité augmentée audio qui superpose des objets sonores virtuels à l’environnement réel, ou encore la sonorisation bionique basée sur la reproduction du principe de l’oreille interne pour offrir une spatialisation plus précise.

Quels sont les critères les plus importants pour vous lors du choix d’une plateforme de streaming ?

Le traitement numérique du son : un atout pour les téléviseurs

Le rôle du traitement numérique du son (ou DSP) est d’amplifier, d’égaliser et de filtrer le signal audio avant qu’il ne soit restitué par les haut-parleurs. En exploitant des algorithmes avancés, il permet d’adapter le rendu sonore à la configuration des haut.parleurs et de compenser certaines limitations techniques ou acoustiques, comme :

  • La diffraction : en calculant les effets de réfraction et de diffusion des ondes sonores à travers la surface du téléviseur, il est possible de minimiser leurs impacts négatifs sur le rendu final ;
  • La directivité : une partie de l’énergie acoustique est perdue lorsqu’un haut-parleur est orienté dans une direction autre que celle de l’auditeur, mais un DSP peut ajuster la réponse fréquentielle pour optimiser le rendu malgré cette contrainte ;
  • La distorsion : inhérente à tout système de reproduction sonore, la distorsion se manifeste principalement sous forme de saturation à fort volume ou de coloration due à des résonances internes, mais là encore, un DSP peut améliorer le résultat à l’aide de filtres sophistiqués.

Les technologies embarquées pour une expérience sur mesure

Enfin, plusieurs technologies embarquées ont récemment fait leur apparition pour permettre aux utilisateurs de bénéficier d’une expérience sonore personnalisée et adaptative :

  • Les applications dédiées : certaines marques proposent des applications gratuites qui permettent de régler finement les paramètres audio du téléviseur (DSP, égalisation, retard) en fonction de ses préférences et besoins ;
  • Les assistants vocaux : Amazon Alexa, Google Assistant ou encore Apple Siri peuvent désormais interagir avec les téléviseurs pour ajuster le volume, l’égalisation ou la spatialisation à la voix ;
  • La reconnaissance automatique des formats : certains modèles haut de gamme sont capables de détecter automatiquement le format audio d’un contenu (Dolby Atmos, DTS :X…) et d’adapter leurs réglages en conséquence.

Au vu de ces nombreuses innovations et avancées technologiques, il ne fait aucun doute que l’expérience télévisuelle est en passe de franchir un nouveau palier en matière de qualité sonore. Que ce soit à travers la multiplication des haut-parleurs, la démocratisation des formats audio tridimensionnels, le développement de la spatialisation virtuelle ou encore l’intégration d’un traitement numérique du son toujours plus performant, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour offrir une immersion sans précédent aux spectateurs.

Michel Marrant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

Related Stories