vendredi, juin 21, 2024

Est-ce que vous partagez votre compte de streaming avec d’autres personnes ?

-

Le partage des comptes de streaming vidéo est une pratique courante chez les consommateurs du monde entier. Cependant, les fournisseurs de services de streaming tels que Disney+ et Netflix commencent à instaurer des règles strictes pour limiter cette pratique et protéger leurs revenus.

La fin du partage de comptes sur Disney+

À partir du 1er novembre 2023, les abonnés canadiens de Disney+ ne pourront plus partager leur compte avec des personnes ne vivant pas sous le même toit. Cette mesure vise à lutter contre la fraude et à protéger les intérêts financiers du géant du streaming[1].

  • Cette restriction concerne le partage des identifiants de connexion en dehors de son foyer.
  • Une nouvelle section « partage de compte » a été créée dans l’accord d’abonnement canadien.
  • Il est probable que cette mesure soit étendue au reste du monde dans un deuxième temps.

Disney+ et Netflix : vers des expériences utilisateur différentes

Tandis que Disney+ insiste pour limiter le partage des identifiants de connexion, Netflix cherche plutôt à proposer une expérience personnalisée aux utilisateurs qui partagent leur compte. En effet, grâce à la mise en place d’un profil individuel pour chaque utilisateur, la plateforme offre des recommandations adaptées à chacun[2].

  • Cette différence d’approche pourrait inciter les clients à choisir un fournisseur plutôt qu’un autre.
  • Les consommateurs pourraient également être influencés par le prix des abonnements.

L’évolution des tarifs de Disney+ et Netflix

Dès le 12 octobre 2023, le prix de l’abonnement Disney+ Premium augmentera aux États-Unis, passant de 10,99$ à 13,99$ par mois. En revanche, le tarif de l’abonnement « Disney+ Basic With Ads » ne changera pas[3].

  • Cette hausse de tarif intervient alors que les services de streaming sont de plus en plus compétitifs.
  • Les clients recherchent constamment la meilleure offre qualité-prix selon leurs besoins.

Le marché du streaming vidéo : une concurrence féroce

Outre Disney+ et Netflix, d’autres acteurs sont présents sur le marché du streaming vidéo, proposant une offre variée en termes de contenu et de prix. Par exemple, Anime Digital Network (ADN) fait partie des plateformes spécialisées dans l’animation japonaise et européenne. Propriété du groupe français Média Participation, ADN possède une grande expertise dans l’animation et cherche à élargir sa base d’abonnés en offrant un catalogue diversifié\variable[4].

  • La concurrence entre les différentes plateformes pousse les acteurs du marché à innover et à améliorer leur offre.
  • Les consommateurs peuvent profiter d’une plus grande variété de contenus et de prix, en fonction de leurs préférences.

Conclusion : une évolution inévitable des règles de partage des comptes

Face à la concurrence accrue sur le marché du streaming vidéo, il est fort probable que de nombreuses plateformes adoptent des règles plus strictes concernant le partage des comptes. Ce faisant, elles espèrent protéger leurs revenus et inciter les consommateurs à souscrire à des abonnements individuels.

Toutefois, cette politique risque de rencontrer une certaine résistance de la part des utilisateurs, surtout si elle entraîne une hausse significative des prix. Reste à voir comment les différents acteurs du marché vont gérer cette transition pour continuer à offrir une expérience satisfaisante à leurs clients sans sacrifier leurs bénéfices.

Michel Marrant

2 Commentaires

  1. Wow, amazing weblog structure! How long have you been running a blog
    for? you made running a blog look easy. The total glance of your site is fantastic, let alone the content material!

    You can see similar here ecommerce

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

Related Stories